LE SOLEIL S’ÉTEINT

Je suis fatigué.
Lasse de ces maux inutiles,
Exténué de ces remords interminables.
Je m’abandonne à la folie,
Je m’abandonne aux ténèbres.
J’abandonne mon éclat.
Car pour être vivant, Il faut être déjà mort.
– Jigokudô, le soleil s’éteint.

Acheter

Oeuvre protégée par le code du commerce article L.111-1 et L.123-1

Ainsi que par l’organisme MaPreuve.com